RESiSTANCE
RESiSTANCE
Connectes-toi ou Inscris-toi
pour participer au t'chat
[ Archive ]

Le t'chat réunit les membres de Pirate-Punk.net et de Resistance.tk
T'Chat
Bienvenue sur RESiSTANCE.

Vous devez vous enregistrer un compte pour pouvoir participer au site!

Resistance.tk est l'organe principal du Reseau Resistance, regroupant webzine.resistance.tk, forums.resistance.tk, pirate-punk.net et QuebecUnderground.net

Le collectif Resistance est un regroupement d'individu(e)s anti-capitalistes radicalement anti-fascistes et anti-autoritaires qui a pour but, entre-autre, d'offrir des infrastructures informatiques pour les libertaires et les sympathisant(e)s aux luttes sociales ayant des affinites communes. L'objectif principal est de fournir des moyens d'organisation autonomes (et geres horizontalement par les membres eux-memes) pour faciliter l'organisation dans nos luttes permanentes contre le capitalisme. Les forums sont ainsi utilises pour converger l'organisation de ces luttes, fournissant en meme temps une vitrine d'expression pour les idees des militant(e)s.
Resistance est un collectif pluraliste et nos projets sont inspires du synthesisme - l'organisation a la quelle nous faisons allusion ne fait ni reference a un dogme marxiste ni reference a l'heritage de la plateforme organisationnelle d'Archinov.

Le forum de Resistance.tk est un outil de convergence pour les luttes libertaires contre le capitalisme qui est profondement ancre dans les principes de l'anarchisme. Toutefois, il n'est pas reserve exclusivement aux anarchistes : vous y trouverez une vaste variete d'idees, mais elles partagent toutes ces points communs: l'anti-capitalisme, l'internationalisme et l'anti-fascisme. Tout individu non-autoritaire sympathisant avec ces valeurs communes est donc le bienvenue parmis la communaute ainsi que tout(e)s les revolte(e)s contre l'autorite, le capitalisme et les inegalites sociales qui n'ont pas de mot pour definir leurs idees..

La lutte etant sur touts les fronts, un autre des objectifs est le rapprochement avec les contre-cultures et les marginaux de toute sortes (punks, skinheads, etc). C'est pourquoi le Collectif RESiSTANCE a lance PIRATE-PUNK.NET en aout 2008 : une communaute constituee d'une plateforme de distribution de musique ainsi que des forums de discussion gravitant autour de la scene punk & skinhead consciente. L'encyclopedie de la scene punk & skin francophone permet d'en apprendre plus sur les groupes abordes sur le site grace a sa base de donnee de biographies et d'interviews.

Le meme collectif est egalement a l'origine de QuebecUnderground.NET, lance en mars 2008, et qui a su meriter son titre de "reference de la scene punk&skin underground quebecoise" en creant la base de donnee la plus complete sur cette scene. QuebecUnderground est a la fois une communaute pour les militant(e)s et a la fois une base de donnee sur la scene punk au Quebec : telechargements d'albums, biographies, photos, videos, et plus....
Le reseau resistance est aussi derriere d'autres projets comme Anarcho-punk.net, une communaute anarchiste internationale et multilingue disponible en plus de 20 langues differentes et offrant quelques milliers d'albums de musique anarchiste a telecharger.

Clique ici pour t'inscrire: C'est simple et rapide!
Clique ici pour t'inscrire afin de pouvoir participer au forum
Portal Menu
» Home Page
» Forum

Login



Online Users: (121)
3 membre(s) et 118 visiteur(s) non-enregistré(s)
allpower, filiz
: 13 718
: 113 276
Membres: 12 409

Bienvenue à notre nouveau membre, Chacal

  
Welcome RESiSTANCE
RESiSTANCE ZiNE est un webzine auto-géré produit collectivement par les membres du Réseau Resistance (Resistance.tk / Pirate-punk.net / QuebecUnderground.net)

Vous devez vous enregistrer un compte pour pouvoir participer au site!

RESISTANCE est un collectif anarchiste offrant des infrastructures pour les militants/militantes libertaires et sympathisants/sympathisantes aux luttes sociales. Le forum de discussion permet, entre-autre, de discuter, d'organiser et de converger nos efforts dans la lutte et l'agitation contre le capitalisme. La lutte étant sur touts les fronts, un des objectifs est, entre-autre le rapprochement avec les contre-cultures et les marginaux de toute sortes (punks, anarkos, redskins, etc). RESISTANCE soutient tous les groupes de musiques, agitateurs ou sympathisants libertaires, et met à la disposition de la communauté un système de gestion de concerts autant pour la scène locale qu'internationale.

Cliquez ici pour vous inscrire: C'est simple, rapide et gratuit!
Le site a déjà plus de 3 ans d'activité! Plusieurs membres actifs, des centaines de visites par jour, et déja plus de 25 000 messages! En étant membre, vous pourrez participer aux discussions sur le forum et échanger avec d'autres membres qui partagent les mêmes intérêts que vous!

(19/12/2014) - *CATEGORIE ICI* : Les 16 de Basse-Pointe (2009) Doc 2 x 52'
Les 16 de Basse-Pointe
réalisé par Camille Mauduech
2009
VF
2 x 52'





En 1948, en Martinique, dans un climat de grève sur une habitation sucrière, un géreur, blanc créole, est assassiné de 36 coups de coutelas et retrouvé mort dans un champ de cannes de la plantation qu'il administre. Après une chasse à l'homme de plusieurs semaines, 16 coupeurs de cannes noirs sont arrêtés et maintenus en détention préventive pendant trois ans.
En 1951, leur procès, renvoyé à Bordeaux, ancien port négrier, avec l'assurance d'un verdict exemplaire et sans appel, deviendra le premier procès du colonialisme français aux Antilles, jugé devant "ses pères".

"Issu d'un travail approfondi et taillé au scalpel, Les 16 de Basse-Pointe dresse à partir d'un fait marquant un portrait sans manichéisme des rouages du colonialisme français aux Antilles. Il n'était pas neutre de partir d'un "békécide" pour cela, tant les faits récents montrent combien le pouvoir économique est encore détenu par les descendants des colons blancs. Camille Mauduech le fait sans parti pris, laissant parler les témoins mais tirant ses conclusions. Que 60 ans plus tard, les douleurs et les rancœurs ne soient pas éteintes ne confirme que trop bien le maintien des rapports."


Partie 1 - L'autopsie d'un meurtre
http://www.multiup.org/download/49c5...b/les16de1.avi


Partie 2 - Le premier procès du colonialisme français aux Antilles
http://www.multiup.org/fr/download/6...1/les16de2.avi
0 Réponses | 10 Lectures -- Contribution par par allpower

(19/12/2014) - *CATEGORIE ICI* : La boîte de Pandore et le fourre-tout de l’antiterrorisme espagnol.
Citation:

Manifestation de solidarité à Madrid le 16 décembre : “Ni innocents, ni coupables / Solidarité avec les anarchistes arrêté-e-s à Barcelone et à Madrid / Ni murs, ni grilles”


Le même jour à Barcelone : “Liberté pour les prisonnier-e-s anarchistes / S’il en touche un-e, ils nous touchent tou-te-s”

La matinée du mardi 16 décembre nous a surpris par une vague de perquisitions et d’arrestations. Elle nous a surpris ? Nous ne mentirons pas. Reprenons depuis le début. Le matin du 16 décembre ne NOUS A PAS surpris. La police autonome catalane, les Mossos d’Esquadra, la Guardia Civil et les agents judiciaires de l’Audienca Nacional* sont partis à l’assaut de plus de 10 domiciles et de quelques locaux anarchistes à Barcelone, Sabadell, Manresa et Madrid, avec leur lot de perquisitions, d’arrestations, de confiscation de matériel de propagande et informatique, en plus de profiter de l’occasion pour tout retourner et piller quelques choses aussi, en utilisant tout le corps anti-émeute de la Brigade Mobile des Mossos d’Esquadra, dans la vieille Kasa de la Muntanya, un espace occupé qui vient de fêter ses 25 ans.

Selon la presse, qui a comme toujours démontré son rôle de porte-voix policier, l’objectif de ces arrestations est de désarticuler « une organisation criminelle a finalité terroriste et de caractère anarchiste violent ». Bien qu’il soit facile de répéter une fois de plus une phrase tout faite, nous allons le faire : la seule organisation criminelle qui cherche à terroriser les gens de par son caractère violent est l’État et ses tentacules : la presse, l’appareil juridique, ses corps répressifs et ses politiciens, d’où qu’ils proviennent.

Pourquoi cette répression ne nous surprend-t-elle pas ? Parce que nous l’attendions.

Il se s’agit pas de jouer à être des oracles, rien de tout cela, seulement de savoir lire entre les lignes et, parfois de façon littérale, les évènements. Comme cela s’est déjà déroulé avec la détention d’autres compagnon-ne-s l’année passée, il y a longtemps que s’orchestrent des vagues comme celle de mardi contre les milieux libertaires et anti-autoritaires. Et si les différentes rafles n’ont jamais été aussi grandes, elles mettaient en évidence un horizon semé de situations de ce genre.

Opération « à l’italienne ».

Depuis deux décennies, le milieu anarchiste de la région voisine qu’est l’Italie vit tous les quelques temps, et de façon toujours plus régulière ces dernières années, des macro-opérations similaires à celle de mardi. Pas seulement du fait de leur aspect de rafles simultanées et de perquisitions dans différentes maisons, mais aussi à cause de l’utilisation de noms faciles à retenir et un certain humour noir, comme dans le cas de la présente opération, surnommée Pandora car dans ce cas, selon ce que la presse a répété de ses sources judiciaires, « c’était une boîte qui, du fait des nombreuses frayeurs que nous avions, il était impossible d’ouvrir ». Par « nombreuses frayeurs », ils se réfèrent à différentes actions ayant eu lieu ces dernières années sur tout le territoire de l’État espagnol. Pour revenir aux opérations italiennes, il suffit de rappeler les noms de quelques-unes de celles de ces dernières années, comme l’Opération Thor, dont le nom renvoyait à l’accusation d’une série d’attaques au marteau contre des distributeurs automatiques et autres bureaux ; l’Opération Ixodidae, qui se réfère au nom technique de la famille des tiques, la façon qu’avaient les fascistes de nommer les communistes et les anarchistes ; ou d’autres comme Osadia, Cervantes, Nottetempo, etc.

En plus de la procédure et de la nomenclature, un facteur qui nous rappelle lui aussi beaucoup le pays voisin est le rôle de la presse, laquelle nous a aussi aidé-e-s à voir ce qui était sur le point d’arriver. Depuis environ 3 ans, voire un peu plus, la presse espagnole a commencé une campagne pour préparer le terrain de manière à ce que des opérations comme celles-ci ne soient pas seulement possibles, mais aussi prévisibles. En pointant du doigt des milieux, et même parfois des espaces précis ou des personnes avec leurs nom et prénom, des collectifs, etc, elle travaille à construire une image caricaturale et un rien bizarre d’un ennemi intérieur qui, bien que cela soit habituel depuis des décennies, a pris ces dernières années les caractéristiques très spécifiques de « l’anarchiste violent », de « l’insurrectionnaliste », de « l’anti-système qui s’infiltre dans les mouvements sociaux », etc.

Le fiasco chilien

L’année 2010 a été une année glorieuse pour l’État chilien. Sebastián Piñera, de droite, entrepreneur et quatrième fortune du pays, en plus d’être élu président, s’est orchestré une opération policiaire, médiatique et judiciaire contre le milieu anti-autoritaire avec plus d’une dizaine de perquisitions et d’arrestations, connue en tant qu’Opération Salamandre, plus connue comme « Caso bombas » puisqu’elle prenait comme point de départ l’enquête sur une série d’attentats à l’explosif survenus les années précédentes, et la création à travers l’imaginaire policier d’une macro-structure hiérarchique d’un supposé réseau chargé de toutes ces détonations : un cirque qui non seulement a affaibli l’image de l’État, en plus de le tourner en ridicule, mais qui a surtout mis en évidence la grossièreté des procédures d’investigation, qui incluent falsification de preuves, chantage et pression pour obtenir des informations ou des « repentis », hasard, etc. La procès a abouti a la relaxe de toutes les personnes mises en cause, et à une soif de vengeance de la part de l’État chilien contre le milieu et les personnes mêlées à l’enquête.

Un an après la finalisation de cette farce qu’était le « Caso bombas », et à travers une autre opération, de ce côté de l’océan cette fois, les ministères, les juges et les policiers espagnols et chiliens ont travaillé de concert sur un nouveau cas. Mónica Caballero et Francisco Solar, tous deux auparavant poursuivi-e-s dans le « Caso bombas », sont arrêté-e-s à Barcelone, où ils vivaient alors, avec trois autres personnes qui ont plus tard été écartées de l’affaire, sous l’accusation d’avoir posé un engin explosif dans la Basilique du Pilar à Saragosse, la conspiration en vue de réaliser un acte similaire et l’appartenance à une supposée organisation terroriste. Ces compagnon-ne-s sont actuellement en prison préventive, en attente d’un procès dont on ignore la date, et nous ne savons pas non plus en quoi leur procès sera altéré par cette nouvelle vague répressive.

La situation est plus ou moins connue de tous et toutes, et si nous sommes bien sûr-e-s d’une chose, c’est que les récentes arrestations servent à donner corps à une affaire qui ne tient pas debout toute seule.

Un hasard ?

Quelques heures avant les arrestations de mardi, le gouvernement espagnol faisait écho dans ses médias du fait que « les ministères de l’Intérieur d’Espagne et du Chili ouvrent une nouvelle phase de collaboration renforcée dans la lutte contre le terrorisme anarchiste ». Le lundi 15 décembre dernier, le ministre de l’Intérieur espagnol, Jorge Fernández Díaz, a rencontré au Chili le vice-président et ministre de l’Intérieur chilien Rodrigo Peñailillo, dans le Palais de La Moneda, siège du gouvernement à Santiago du Chili. « Dans la lutte contre le terrorisme, le Chili trouvera en l’Espagne une solide alliée », se gargarisait l’Espagnol, tandis qu’il recevait la Grande Croix de l’Ordre du Mérite chilien, « la plus grande décoration de mérite civil du pays », selon la presse, un trophée que l’État chilien octroie en ce cas pour le labeur policier et comme prix pour l’arrestation des compagnon-ne-s Mónica et Francisco l’an passé.

En plus de ces prix et de ces éloges, Fernández le commerçant a vendu un peu de sa marchandise : perfectionnement policier, judiciaire, matériel répressif varié, etc.

Et ce qui reste à venir…

Quel sera le prochain épisode répressif ? Nous l’ignorons. Jusqu’à présent, on ne sait presque rien de comment vont nos compagnons et compagnonnes, de quoi on les accuse exactement, à quelles mesures répressives ils et elles seront soumis-es, si la prison préventive les attend, etc.

Ce qui est sûr, c’est que cette opération n’est pas un fait isolé, mais plutôt qu’elle est un maillon de plus d’une chaîne. Une chaîne répressive parfois brutale et parfois subtile, dans laquelle peuvent rentrer les nouvelles lois (il n’y a qu’à penser à la récente Ley Mordaza**), l’assaut mené contre les sans-papiers par des rafles racistes toujours plus énormes, la brutalité policière, ou encore l’aspiration à gérer la misère et à administrer la répression (qui est ce que fait l’État, après tout) par une partie de la pseudo-gauche (avec Podemos*** en tête) qui se réduit de façon toujours plus évidente à une parodie d’elle-même. Expulsions locatives, matraques, fascistes, durcissements légaux et punitifs en tout genre, jeux de miroirs nationalistes et sociaux-démocrates sont ce que nous dépeint le présent. Il n’y a rien de pire à attendre : le pire n’est jamais parti.
L’éventail des possibilités de l’antiterrorisme espagnol est un fourre-tout. Il est là, bien en vue, pour nous rappeler que pour l’État, lutter signifie terrorisme. Il fonctionne comme un épouvantail. Allons-nous nous laisser effrayer ?

L’État et ses agents disent avoir ouvert la boîte de Pandore. Dans la mythologie grecque, Pandore est l’équivalent de la Ève biblique. Avec la misogynie caractéristique des deux mythologies, Pandore ouvre sa boîte comme Ève mange sa pomme, et libère tous les maux qui s’y trouvaient.

Nous sommes capables de créer notre propre narration et de nous foutre leur mythologie merdique là où ça nous chante. Notre histoire est différente. La « boîte » que cette opération répressive a ouverte nous exhorte à agir, à ne pas baisser la garde, à rester attentif-ves à leurs prochains mouvements. Elle nous fait penser et repenser quel est le monde que nous voulons et quelle est la distance entre ce monde et le leur. Elle nous porte à voir l’urgence d’agir, d’aller de l’avant.

Les compagnonnes et compagnons arrêté-e-s font partie de différents projets, espaces, collectifs, etc., et il est très important que ceux-ci ne retombent pas, que la ruine (dans tous les sens du terme) à laquelle ces situations mènent généralement ne génère pas d’impuissance et de sentiment de paralysie.
Nous disons toujours que « la meilleure solidarité, c’est de continuer la lutte ». D’accord, mais, qu’est-ce que ça veut dire dans la pratique ? On rebat aussi que « s’il touche à une personne, ils nous touchent tou-te-s ». Cela s’est laissé démontrer par les réponses et les manifestations qui ont eu lieu dans différents endroits, ainsi que par la chaleur inconditionnelle des compagnon-ne-s resté-e-s dehors.

Nous pouvons être sûr-e-s d’une chose, et c’est que les compagnonnes et compagnons détenu-e-s peuvent sentir cette chaleur qui passe outre les barreaux et l’isolement, parce que c’est cette même chaleur qu’ils et elles ont su donner lors d’autres occasions.

Barcelone, 18 décembre 2014




Notes de Contra Info :

* L’Audiencia Nacional est un tribunal suprême spécial chargé, entre autres de toutes les enquêtes antiterroristes en Espagne.
** La Loi Mordaza est la nouvelle loi sur la sécurité publique en Espagne, qui limite les ‘droits fondamentaux’, établit des quotas d’immigration, criminalise les occupations d’immeubles et dans la rue, etc. De nombreux rassemblements sont prévus ces jours-ci contre la mise en place de cette loi.
*** Podemos (Nous pouvons) est une organisation de gauche issue de la rencontre des politiquards des cendres du mouvement du 15M et de la gauche trotskyste, qui se présente aux élections et prétend représenter l’alternative aux politiques libérales.
source: contrainfo
0 Réponses | 23 Lectures -- Contribution par par Zéphyr

(18/12/2014) - *CATEGORIE ICI* : Génération des Autonomistes basques (2014) Doc 51'
Génération des Autonomistes basques
réalisé par Sylvie Garat
2014
51'



De 1973 à 1998, pendant près de trente ans, c'est toute une génération d'hommes et de femmes qui ont milité au sein de l'organisation séparatiste basque Iparretarrak. Face à l'exode des jeunes, au chômage, à l'abandon de la langue basque, à la spéculation immobilière, le mouvement autonomiste a voulu mettre l'Etat français et les notables du Pays basque Nord au pied du mur. Tout en se livrant à des attentats, Iparretarrak cherchait une solution politique pour la reconnaissance du pays basque basée sur l'autonomie. Pour la première fois, des militants témoignent à visage découvert et se confient.

0 Réponses | 52 Lectures -- Contribution par par allpower

(18/12/2014) - *CATEGORIE ICI* : West Papua (2002-2010) Doc VOST 2h
West Papua
réalisé par Damien Faure
2002-2010
VOST
2h



"Depuis plus de 40 ans, le gouvernement indonésien mène à l'égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste d'une rare violence. Alors que le conflit du Timor-Oriental a enflammé la communauté internationale, le cas de la Papouasie occidentale semble voué à rester dans l'ombre. L'Organisation des Nations unies s'en désintéresse. Or ce peuple oublié de tous lutte pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique. Afin de revendiquer leurs droits, les élites papous ont crée l'OPM (Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale) scindé en deux branches distincts, l'une politique, l'autre militaire dont un des chef rebelle est le général Bernard Mawen. Pendant 10 ans, Damien Faure a filmé ces combattants.
A ce jour, il est le seul cinéaste au monde à pouvoir regrouper une documentation audiovisuelle sur ce conflit."

West Papua 1 - West Papua (2002) 50'
West Papua 2 - Sampari (2008) 50'
West Papua 3 - La colonisation oubliée (2010) 22'

Un grand Merci à SiMaO !!!

http://www.multiup.org/download/ae83.../Westpapua.rar
0 Réponses | 33 Lectures -- Contribution par par allpower

(18/12/2014) - *CATEGORIE ICI* : Pride (2014) de Matthew Warchus VOST
Pride
réalisé par Matthew Warchus
2014
VOST
2h



Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause...

0 Réponses | 45 Lectures -- Contribution par par allpower

Latest Threads
Title, Username, & Date Replies Views
Les 16 de Basse-Pointe (2009) Doc 2 x 52'
allpower 19/12/2014 - 10h29
0 10
Le gouvernement français et sa propagande
Anarchie 13 19/12/2014 - 08h21
4 94
Des nouvelles du Mirail
filiz 19/12/2014 - 06h54
26 349
La boîte de Pandore et le fourre-tout de l’antiterrorisme espagno
Zéphyr 19/12/2014 - 03h45
0 23
(France) Appel à manifester contre la venue de Valls à Rennes
Zéphyr 19/12/2014 - 03h35
1 49
Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)
Nico37 18/12/2014 - 18h01
912 83021
ZAD du Testet : Appel urgent à présence, soutien et occupation
Nico37 18/12/2014 - 18h00
33 909
Génération des Autonomistes basques (2014) Doc 51'
allpower 18/12/2014 - 10h19
0 52
West Papua (2002-2010) Doc VOST 2h
allpower 18/12/2014 - 10h17
0 33
Pride (2014) de Matthew Warchus VOST
allpower 18/12/2014 - 10h15
0 45
Masqués et armés de barres de fer, ils saccagent Zurich
filiz 18/12/2014 - 08h37
7 152
article de vegan edge antifa
filiz 18/12/2014 - 05h35
0 32
Action Directe - 1 doc + Interviews JM Rouillan (2002) &
allpower 17/12/2014 - 09h50
0 74
présentation aux membres
filiz 17/12/2014 - 09h13
10 150
Québec : Actes de cruauté sur des animaux - Le gouvernement refus
filiz 17/12/2014 - 07h40
1 218

  
Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1234

Top Poster
9022
3937
2461
2174
2116
1696
1673
1660
1629
ivo
1568

Newest Members
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0


Portal By: OnSayfa
Ni-Dieu-Ni-Maitre.com est une boutique de t-shirts libertaires et anti-fascistes à but non-lucratif qui aide à financer le Réseau Résistance et plusieurs autres causes
11€ ou 15$ chaque t-shirt. Livraison gratuite à l'achat de 4 t-shirts !

| RESEAU RESiSTANCE | www.resistance.tk | www.pirate-punk.net | www.quebecunderground.net | www.anarcho-punk.net | WEBZINE.RESISTANCE.TK | www.Ni-Dieu-Ni-Maitre.com | www.No-Gods-No-Masters.com | Ni-Dios-Ni-Amo.com

RESiSTANCE est mieux affiche en utilisant un navigateur non-microsoft, comme FireFox avec une resolution d'ecran de 1024x768 minimum.
RESiSTANCE est heberge sous LINUX, un systeme libre alterrnatlf a Microsoft. Luttons contre le monopole capitaliste en informatique, Fuck Microsoft!

Powered by vBulletin
Copyright © vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Get Firefox