RESiSTANCE
RESiSTANCE
Connectes-toi ou Inscris-toi
pour participer au t'chat
[ Archive ]

Le t'chat réunit les membres de Pirate-Punk.net et de Resistance.tk
T'Chat
Bienvenue sur RESiSTANCE.

Vous devez vous enregistrer un compte pour pouvoir participer au site!

Resistance.tk est l'organe principal du Reseau Resistance, regroupant webzine.resistance.tk, forums.resistance.tk, pirate-punk.net et QuebecUnderground.net

Le collectif Resistance est un regroupement d'individu(e)s anti-capitalistes radicalement anti-fascistes et anti-autoritaires qui a pour but, entre-autre, d'offrir des infrastructures informatiques pour les libertaires et les sympathisant(e)s aux luttes sociales ayant des affinites communes. L'objectif principal est de fournir des moyens d'organisation autonomes (et geres horizontalement par les membres eux-memes) pour faciliter l'organisation dans nos luttes permanentes contre le capitalisme. Les forums sont ainsi utilises pour converger l'organisation de ces luttes, fournissant en meme temps une vitrine d'expression pour les idees des militant(e)s.
Resistance est un collectif pluraliste et nos projets sont inspires du synthesisme - l'organisation a la quelle nous faisons allusion ne fait ni reference a un dogme marxiste ni reference a l'heritage de la plateforme organisationnelle d'Archinov.

Le forum de Resistance.tk est un outil de convergence pour les luttes libertaires contre le capitalisme qui est profondement ancre dans les principes de l'anarchisme. Toutefois, il n'est pas reserve exclusivement aux anarchistes : vous y trouverez une vaste variete d'idees, mais elles partagent toutes ces points communs: l'anti-capitalisme, l'internationalisme et l'anti-fascisme. Tout individu non-autoritaire sympathisant avec ces valeurs communes est donc le bienvenue parmis la communaute ainsi que tout(e)s les revolte(e)s contre l'autorite, le capitalisme et les inegalites sociales qui n'ont pas de mot pour definir leurs idees..

La lutte etant sur touts les fronts, un autre des objectifs est le rapprochement avec les contre-cultures et les marginaux de toute sortes (punks, skinheads, etc). C'est pourquoi le Collectif RESiSTANCE a lance PIRATE-PUNK.NET en aout 2008 : une communaute constituee d'une plateforme de distribution de musique ainsi que des forums de discussion gravitant autour de la scene punk & skinhead consciente. L'encyclopedie de la scene punk & skin francophone permet d'en apprendre plus sur les groupes abordes sur le site grace a sa base de donnee de biographies et d'interviews.

Le meme collectif est egalement a l'origine de QuebecUnderground.NET, lance en mars 2008, et qui a su meriter son titre de "reference de la scene punk&skin underground quebecoise" en creant la base de donnee la plus complete sur cette scene. QuebecUnderground est a la fois une communaute pour les militant(e)s et a la fois une base de donnee sur la scene punk au Quebec : telechargements d'albums, biographies, photos, videos, et plus....
Le reseau resistance est aussi derriere d'autres projets comme Anarcho-punk.net, une communaute anarchiste internationale et multilingue disponible en plus de 20 langues differentes et offrant quelques milliers d'albums de musique anarchiste a telecharger.

Clique ici pour t'inscrire: C'est simple et rapide!
Clique ici pour t'inscrire afin de pouvoir participer au forum
Portal Menu
» Home Page
» Forum

Login



Online Users: (96)
3 membre(s) et 93 visiteur(s) non-enregistré(s)
baziluz, ninaa, Rose
: 13 226
: 111 008
Membres: 12 140

Bienvenue à notre nouveau membre, sebtimehdi

  
Welcome RESiSTANCE
RESiSTANCE ZiNE est un webzine auto-géré produit collectivement par les membres du Réseau Resistance (Resistance.tk / Pirate-punk.net / QuebecUnderground.net)

Vous devez vous enregistrer un compte pour pouvoir participer au site!

RESISTANCE est un collectif anarchiste offrant des infrastructures pour les militants/militantes libertaires et sympathisants/sympathisantes aux luttes sociales. Le forum de discussion permet, entre-autre, de discuter, d'organiser et de converger nos efforts dans la lutte et l'agitation contre le capitalisme. La lutte étant sur touts les fronts, un des objectifs est, entre-autre le rapprochement avec les contre-cultures et les marginaux de toute sortes (punks, anarkos, redskins, etc). RESISTANCE soutient tous les groupes de musiques, agitateurs ou sympathisants libertaires, et met à la disposition de la communauté un système de gestion de concerts autant pour la scène locale qu'internationale.

Cliquez ici pour vous inscrire: C'est simple, rapide et gratuit!
Le site a déjà plus de 3 ans d'activité! Plusieurs membres actifs, des centaines de visites par jour, et déja plus de 25 000 messages! En étant membre, vous pourrez participer aux discussions sur le forum et échanger avec d'autres membres qui partagent les mêmes intérêts que vous!

(09/07/2014) - *CATEGORIE ICI* : Coup pour coup (1972) de Marin Karmitz
Coup pour coup
réalisé par Marin Karmitz
1972
1h25



Dans une usine textile en France, des ouvrières travaillent dans des ateliers de confection sous la coupe des contre-maîtres et des divers responsables qui font régner une discipline de fer. Entre les cadences infernales du travail à la chaîne, le bruit incessant des machines, les interdictions de parler et autres règlements inhumains, ces femmes vont se révolter en recourant à diverses stratégies comme le sabotage des machines ou le débrayage, ce qui va entraîner le licenciement de deux d’entre elles.
Pour les réintégrer, leurs collègues décident de se mettre en grève en occupant l’usine...

0 Réponses | 60 Lectures -- Contribution par par allpower

(09/07/2014) - *CATEGORIE ICI* : Camarades (1969) de Marin Karmitz
Camarades
réalisé par Marin Karmitz
1969
VF
1h25



Yann, jeune prolétaire de Saint-Nazaire, refuse le confort petit-bourgeois que lui propose sa fiancée et monte à Paris. Il finit par accepter un travail dans une usine, prend conscience de la lutte révolutionnaire et milite dans un groupe d'extrême gauche.

Trouvé sur l'excellent blog "lecoinducinephile"...

http://www.multiup.org/download/411c...6c8b89/Cam.avi
0 Réponses | 47 Lectures -- Contribution par par allpower

(09/07/2014) - *CATEGORIE ICI* : Lutte des intermittents ET (tous) PRECAIRES!!!
Contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, les nouvelles lois sur le chômage sont loin d'être avantageuses.
C'est pourquoi il est essentiel de rejoindre les luttes actuelles contre les accords de l'UNEDIC aux côtés des précaires, vacataires et intérimaires qui seront encore plus dans la merde...



Le site de la CIP (coordination des précaires):

Citation:
Le 19 juin, Valls avait annoncé que le gouvernement signerait les accords de l’UNEDIC. On avait l’impression que les intermittents étaient les seuls à s’opposer à cet accord, dans une « lutte des intermittents » corporatiste, par et pour les intermittents. Un travailleur précaire au régime général, un vacataire, un intérimaire [1] n’avait aucune chance de deviner que ces accords le concernent au plus haut point, et le précarise encore plus [2]. Et certains intermittents du spectacle ne le savent pas non plus.

Pour les intérimaires et « intermittents hors spectacle » de l’annexe 4, la convention Unédic est un désastre - Décryptage


Citation:
Voici une explication de la façon dont travaillent les intermittents de la restauration. C’est aussi valable pour les chauffeurs, les hôtesses, les femmes de chambre, les plongeurs, les cuisiniers.

Je suis maître d’hôtel (c’est-à-dire que je coordonne une équipe de serveurs pour un traiteur par exemple) mais le plus souvent je suis serveuse. Mes employeurs sont des hôtels, traiteurs mais aussi des entreprises de restauration collective. Ils m’appellent personnellement quand ils ont besoin de moi et la plupart me font des bulletins de salaire sauf certains qui font faire les salaires par des agences d’intérim. Je travaille principalement sur du service de banquet dans le cadre de congrès, mariages, repas de direction dans des entreprises, mais parfois aussi pour des restaurants, à la carte.
Je travaille à la journée, pour des vacations qui peuvent aller de 5 h à 15 h par jour.

Je fonctionne de la même façon qu’un intérimaire, je travaille au jour le jour, je peux avoir 2 employeurs différents dans la même journée : un petit-déjeuner à un endroit, un dîner de gala ailleurs.
Lorsque ce sont les employeurs qui me payent directement, sur mon attestation assédic il est noté « fin de CDD » - en intérim, c’est « fin de mission ». Et ce point est très important pour la suite :

Le titre de l’annexe 4 actuelle (celle de 2011) est : « salariés intermittents, salariés intérimaires des entreprises de travail temporaire. »

Lors du projet d’accord du 22 mars, ce titre était toujours d’actualité.

Et le 14 mai, le titre de l’annexe 4 a changé, il n’indique plus que : « salariés intérimaires des entreprises de travail temporaire » avec la précision suivante :

- « aux salariés qui effectuent, chez un employeur, quel qu’il soit, une ou plusieurs missions de durée limitée qui leur ont été confiées par une entreprise de travail temporaire, dès lors qu’ils sont liés par un contrat de travail exclusivement à cette dernière entreprise. »

Alors que dans l’annexe actuelle (celle de 2011) il était précisé aussi :

- « aux salariés dont les activités professionnelles s’exercent, en raison de la nature même de ces activités, d’une manière discontinue." »

Ce qui en clair veut dire qu’avec la mise en place des « droits rechargeables », tous les contrats CDD, qu’ils durent 1 jour ou 1 mois, basculent dans le régime général.
Et que pour continuer à être dans l’annexe 4, il va falloir ne travailler que par l’intermédiaire d’agences intérim.

Il n’est plus tenu compte de la spécificité des contrats journaliers (alors qu’en intérim, dans le bâtiment ou l’agro-alimentaire par exemple, les contrats hebdomadaires sont renouvelés de semaine en semaine, parfois pendant des mois).

En ce qui concerne la perte financière :

en intérim, avec le nouveau calcul, ça va être entre 3 à 5 jours d’allocations journalières.

Mais pour les intermittents de l’annexe 4 qui passent dans le régime général, c’est la quasi totalité de leurs allocations qui seront perdues ! Sauf les mois creux où ils ne travailleront que quelques heures.

Voilà le calcul :

en annexe 4 actuelle, il faut effectuer au minimum 610 heures en 28 mois pour ouvrir les droits (pour les moins de 50 ans). Forfaitairement, une journée de travail = 10 heures. C’est très important.

On prend le montant des salaires brut (hors congés payés et indemnités de fin de mission) correspondant aux 610 h que l’on divise par 61, ceci donne le salaire journalier de référence (SJR). Si vous avez effectué 700 heures on divise par 70, etc...

Sur ce SJR, on prend 57.4 % et ça donne le montant de l’allocation journalière. Je vous fais grâce des cotisations sociales que l’on enlève ensuite...
Ensuite, pour calculer ce qu’on vous doit par mois, on prend le total des salaires brut gagnés au cours du mois (hors CP et IFM) que l’on divise par le sjr.
Le résultat donne le nombre de jours non indemnisés. Il suffit de déduire ce résultat de 30 ou 31 (selon le nombre de jours dans le mois) et de multiplier le résultat par le montant de l’allocation journalière pour savoir le montant versé par l’assédic.

Avec la future convention, en intérim, rien ne change pour le calcul du SJR. L’allocation journalière va passer à 57% du SJR. Mais pour le calcul mensuel ça devient : allocation mensuelle pour un mois complet (30 ou 31 fois l’allocation journalière) moins 70% des salaires brut gagnés dans le mois = montant de l’indemnité mensuelle. C’est là qu’il y a une perte de quelques jours d’indemnités.

Mais pour les intermittents qui passent au régime général, c’est la catastrophe :

le calcul des droits au régime général c’est toujours 610 h. Mais là où on prenait en compte 10% des heures pour le calcul, on passe en jours. Et au régime général une journée de travail = 5 heures. Et 610 h = 122 jours !

Donc le montant des salaires bruts est divisé par 122 au lieu de 61, ce qui fait un SJR divisé par 2.

Et c’est pas fini, là où on va prendre 54% du SJR pour les intérimaires, pour le régime général c’est 40.4% plus 11.64€.

un exemple : pour 6100€ de salaires brut : en intérim 100€ de SJR soit 57€ d’allocation journalière au régime général 50€ de SJR soit 20.20€ + 11.64€ = 31.84€ !

Et comme le cumul salaire + allocation ne peut dépasser le montant mensuel du SJR, au régime général dès que l’on aura travaillé pour 1 500€ brut/mois, on ne touchera rien - alors qu’en intérim le seuil est porté à 3 000€ pour l’exemple ci-dessus.

J’espère que ce message va circuler car je me sens bien seule dans ce combat. C’est simple, j’ai l’impression d’être la seule intermittente non spectacle en France à avoir pris conscience de ce qui se passe !
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7158
5 Réponses | 60 Lectures -- Contribution par par ninaa

(08/07/2014) - *CATEGORIE ICI* : Adieu la vie, adieu l'amour - Fusillés pour l'exemple (2014) Doc 52'
Adieu la vie, adieu l'amour
Fusillé pour l'exemple
réalisé par Dominique Hennequin & Michel Brunet
2014
52'



En 1914, l’armée a tous les pouvoirs. Des conseils de guerre spéciaux jugent sans possibilité d’appel ou de recours en grâce. Les poilus, condamnés pour « abandon de poste en présence de l’ennemi » sont exécutés immédiatement. Tout au long de la guerre et malgré l’abandon de cette justice d’exception en 1916, l’armée française continuera à fusiller, particulièrement pendant les mutineries de 1917, déclenchées par la troupe après l’échec de l’offensive Nivelle dans l’Aisne au « Chemin des dames ».
Entre 1914 et 1918, 2500 condamnations à mort sont prononcées, et 620 poilus sont exécutés par l'armée française.
Qui étaient ces fusillés ? Qu'ont-ils fait pour mériter, en plus de leur vie, la honte et le déshonneur ?

2 Réponses | 95 Lectures -- Contribution par par allpower

(08/07/2014) - *CATEGORIE ICI* : [NDNM] Dons au Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP)
https://www.ni-dieu-ni-maitre.com/blog/dons-au-cobp-collectif-oppose-a-la-brutalite-policiere/

Ni-Dieu-Ni-Maitre.com réitère son objectif de toujours s’efforcer de donner les revenus à une organisation correspondant à la cause militante exprimée sur les t-shirts que nous vendons. Dans cet optique, nous avons décidé de soutenir financièrement le COBP tant que le besoin s’en fera ressentir. Les montants donnés seront amassés grâce aux revenus générés par les ventes de nos t-shirts de la section ACAB et seront donc proportionnels au nombre de ventes de ceux-ci. Un premier don de 150$ a été envoyé et d’autres suivront dès que possible.

Nous exprimons à nouveau notre solidarité avec toutes les victimes d’abus policiers ici comme ailleurs et souhaitons encourager tous ceux et celles qui se mobilisent pour lutter contre l’impunité policière. Par le passé, nous avions également fait des dons au fond de défense des arrêté-e-s du G20 de Toronto ainsi qu’aux camarades antifas grecs arrêté-e-s et torturé-e-s par la police pendant une manifestation contre le parti néo-nazi Aube Dorée.


Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière

Le COBP est un groupe autonome qui regroupe des personnes victimes, témoins et/ou concernés par la brutalité policière et tout abus perpétré par la police. Le collectif a vu le jour en 1995, par un comité de défense pour les personnes arrêtées suite à une manifestation contre Human Life International, un groupe d’extrême droite. Face à l’ampleur de la répression, du nettoyage social et de l’impunité toujours croissante sévissant à Montréal, le COBP a décidé de s’organiser sur une base permanente pour continuer sa lutte contre la brutalité policière.

Le COBP a pour but non seulement de dénoncer les harcèlements, violences, intimidation, arrestations et abus de pouvoirs policiers et d’informer les gens sur leurs droits face à la police, mais aussi de soutenir les victimes en les aidant par exemple à porter plainte en déontologie et à faire face à des accusations abusives.

Le collectif a publié plusieurs brochures notamment sur la police de quartier, la police secrète et l’espionnage politique, et sur « La vaste escroquerie de l’anti-terrorisme canadien ». Depuis 1998, le COBP a diffusé environ 35 000 copies en français, anglais et espagnol du livret « Surprise! On a des droits?! ». Le groupe fait également de la recherche, des archives et des banques de données.

Le COBP fait régulièrement des ateliers d’information et de discussion sur les droits et les abus policiers, disponible sur demande. L’organisation fait aussi du Copwatch, documentant les agissements de la police dans les rues à l’aide d’une caméra vidéo, appareils photo, en prenant en note les noms des policiers, matricules, numéros d’auto-patrouille, ce qu’ils ont dit et fait, etc.


Le 15 mars, la Journée Internationale Contre la Brutalité Policière

Depuis le 15 mars 1997, le COBP organise des manifestations dans les rues de Montréal pour souligner la Journée Internationale Contre la Brutalité Policière (JICBP), qui s’est déjà propagée du Canada et de Suisse, en Allemagne, Angleterre, France, Belgique, Espagne, au Portugal, en passant par le Nigeria, les États-Unis et le Mexique.


Citation:
NON À L’IMPUNITÉ POLICIÈRE!

Que ce soit dans les interventions policière dans les manifestations, dans le quotidien avec les minorités marginalisées, dans leurs interventions avec les sans-abris ou avec les « ostie de carrés rouges », il faut faire comprendre aux corps policiers qu’ils ne peuvent se permettre de faire n’importe quoi, que si les comités de déontologie et les tribunaux sont de son côté, la rue n’oublie rien et ne pardonne pas.

Le travail des policiers est constamment teinté de violences arbitraires, de comportements et de commentaires belliqueux, d’abus d’autorité. La presse et les autres médias de masse tentent de nous rassurer en nous rappelant qu’il existe des mécanismes pour punir les « pommes pourries », les « bavures », les « incidents isolés ». Mais nous ne sommes pas dupes. Le printemps dernier aura mis en lumière que la majorité des cas de violence policière ne seront jamais punis, que la Fraternité des policiers et le SPVM défendront toujours leurs agents jusqu’au moment où il devient vraiment trop salissant pour leur image publique de le faire (pensons aux interventions de l’agente 728). Les exemples de cette violence répressive sont légions. Entre les milliers d’arrestations durant la grève, les journées en taule ou au C.O., entre les blesséEs et les morts aux mains des flics, peut-on vraiment croire à une institution dont la première tâche est de défendre l’ordre établi jusque dans ses dérives les plus dégueulasses, les plus fascisantes?

Venez prendre la rue, elle nous appartient. Y’en a marre des flics qui nous interpellent, nous demandent nos papiers sans en avoir le droit, inventent des chefs d’accusation bidons pour se donner une excuse pour nous fouiller, nous détiennent, débarquent chez nous au petit matin.

CONTRE LA VIOLENCE DE L’ÉTAT, CELLE DU CAPITAL
ET CELLE DES FLICS À LEUR SERVICE!

Pour plus d’infos, consultez la section du 15 mars sur le site du COBP : https://www.cobp.resist.ca/category/dossiers/15-mars-journ-e-internationale-contre-la-brutalit-polici-re


Besoin financier

À chaque année ou presque, lors de la manifestation du 15 mars, les policiers procèdent à des arrestations de masses de plusieurs centaines de personnes sans aucune raison. Ces arrestations sont d’ailleurs dénoncées par de nombreuses organisations vouées aux défenses des droits et libertés. Elles sont aussi contestées devant les tribunaux et c’est une des raisons principales pourquoi le COBP a besoin de soutien financier.

Les dons perçus par le COBP servent aussi à plusieurs autres causes dont entre-autres la contestation du règlement P6 qui restreint le droit de manifester à Montréal, ainsi que plusieurs autres fonds de défense légale pour les militant-e-s arrêté-e-s dans différentes manifestations. Parallèlement, une militante poursuit présentement la police de Montréal devant les tribunaux suite à une série d’abus policiers et d’arrestations arbitraires après avoir été ciblée par le SPVM en tant que prétendue militante proche du COBP.

N’hésitez pas, vous aussi, à faire un don au COBP:
www.cobp.resist.ca
0 Réponses | 56 Lectures -- Contribution par par anarchOi

Latest Threads
Title, Username, & Date Replies Views
Besancenot blessé lors d'une manif devant l'Assemblée
Rose 11/07/2014 - 10h49
20 1973
Lutte des intermittents ET (tous) PRECAIRES!!!
ninaa 11/07/2014 - 09h17
5 60
Liste de médias
Anarchie 13 11/07/2014 - 05h58
19 1822
Peine de mort USA : 13 états sont en manque d'anesthésiants suite
Rose 11/07/2014 - 04h55
1 630
Dans ta gueule !
Rose 11/07/2014 - 02h13
15 1059
[Belgique] Les deux terrains de golf bruxellois saccagés
Rose 11/07/2014 - 02h01
4 389
La Chine veut organiser des Corridas
Rose 11/07/2014 - 01h50
6 1599
Fini les corridas en Catalogne
Rose 11/07/2014 - 01h42
2 1321
e PDC veut interdire les cagoules dans les manifs
Rose 11/07/2014 - 01h05
1 361
Volonté et nécessité d'autarcie/autonomie
Rose 10/07/2014 - 14h18
47 694
Mind control : le vrai visage du fascisme
Rose 09/07/2014 - 16h07
18 1074
Furion
ninaa 09/07/2014 - 16h04
51 1666
Suicide collectif de 1500 fermiers indiens ruinés à cause des OGM
Rose 09/07/2014 - 15h12
29 2215
Coup pour coup (1972) de Marin Karmitz
allpower 09/07/2014 - 15h06
0 60
Camarades (1969) de Marin Karmitz
allpower 09/07/2014 - 15h05
0 47

  
Juillet 2014
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 123

Top Poster
9014
3701
2458
2116
1808
1696
1660
1629
1593
ivo
1568

Newest Members
0
0
0
0
0
0
1
0
0
1


Portal By: OnSayfa
Ni-Dieu-Ni-Maitre.com est une boutique de t-shirts libertaires et anti-fascistes à but non-lucratif qui aide à financer le Réseau Résistance et plusieurs autres causes
11€ ou 15$ chaque t-shirt. Livraison gratuite à l'achat de 4 t-shirts !

| RESEAU RESiSTANCE | www.resistance.tk | www.pirate-punk.net | www.quebecunderground.net | www.anarcho-punk.net | WEBZINE.RESISTANCE.TK | www.Ni-Dieu-Ni-Maitre.com | www.No-Gods-No-Masters.com | Ni-Dios-Ni-Amo.com

RESiSTANCE est mieux affiche en utilisant un navigateur non-microsoft, comme FireFox avec une resolution d'ecran de 1024x768 minimum.
RESiSTANCE est heberge sous LINUX, un systeme libre alterrnatlf a Microsoft. Luttons contre le monopole capitaliste en informatique, Fuck Microsoft!

Powered by vBulletin
Copyright © vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Get Firefox